Exposition collective à l'église catholique Saint-Georges - SELESTAT - Entrée libre

du 24 juin au 15 octobre 2021

Soutenue par « les Chemins d’Art Sacré », l’association « l’Ile du peintre » et les amis de Camille Claus, cette exposition fait partie des hommages rendus à Camille Claus pour le centième anniversaire de sa naissance. Professeur aux Arts Décoratifs de Strasbourg de 1960 à 1985, il savait faire partager son grand humanisme. 10 de ses anciens élèves ont décidé de rendre hommage à l’homme, dont Thierry Delorme, ce sculpteur franco-suisse installé en Alsace.

« Il est la Lumière »

Référence biblique : « Oui, Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. Ainsi, tous ceux qui croient en lui ne se perdront pas loin de Dieu, mais ils vivront avec lui pour toujours. En effet, Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais il l’a envoyé pour qu’il sauve le monde. »
(Jean 3:16-17)

Clé de lecture: Représentation d'un Christ glorieux. La lumière semble jaillir de la composition, cet effet est obtenu à l'aide du miroir conique et concave au centre duquel est placée l’œuvre. La composition donne l'illusion d'un mouvement concentrique selon l'angle de vue d'où le spectateur la regarde.

Matériaux :
Photo-composition en tirage numérique, miroir cylindrique conique et concave, boite en carton H 30 x L 30 x P 20 cm.

L'oeuvre revisite une Résurrection de Camille Claus (image ci-dessous).

“Camille Claus était mon professeur aux Arts-déco de 1980 à 1982, en probatoire et post probatoire. Il nous donnait clés, codes et recettes pour pouvoir « voler » de nos propres ailes. Parfois il organisait des séances de méditation guidées avant les cours, nous avions la sensation de flotter au dessus du sol. On peignait aussi sur de la musique pour essayer de la traduire en lignes, formes et couleurs.” - Louise Fritsch 2021

 

« Il est la Vie »

Référence biblique : « La foi est la condition pour voir vraiment. Par elle, tu reconnais que la fleur du visible s'ouvre à partir d'invisibles racines. »
Cf.« Tu vas voir ce que tu vas voir » de Fabrice HADJADJ, Ed fnp-edition.com

Clé de lecture : La lumière semble jaillir de l'œuvre, cet effet est obtenu à l'aide du miroir triangulaire au centre duquel est placée l'a composition picturale.

Matériaux :
Photo-composition en tirage numérique, miroir triangulaire concave, boite en carton H 30 x L 30 x P 15 cm.